Burkina Faso Afrique

Amélioration des conditions de vie dans la zone péri-urbaine de Sakoula

Le lieu-dit de Sakoula se situe dans l’arrondissement 9 du département de Ouagadougou, dans la province de Kadiogo au sein de la région Centre. On estime que la population de la zone de Sakoula est actuellement de 60’000 personnes.  Anciennement milieu rural, la zone de Sakoula, est aujourd’hui rattrapée par la croissance de Ouagadougou, qui l’enserre par ses quartiers urbains environnants : elle forme un maillage périurbain habité par des populations d’extraction rurale, autochtones et allogènes, mais aussi des ‘gagne-petits’, exerçant de petits métiers en ville et qui reviennent y résider le soir, dans cette zone « non lotie », symbole de la ségrégation résidentielle typique des métropoles africaines. La population cumulée est difficile à déterminer.  

Au Nord et à l’Est de la zone de Sakoula, le milieu rural est encore bien présent avec une densité de population bien inférieur du Sud et de l’Ouest. La zone d’intervention présente une dualité avec une forte densité de population dans un secteur et une zone plus rurale. 

L’administration et les ONG tentent d’assurer les services sociaux de base (santé, éducation, eau, assainissement, éducation) pour cette zone de type ‘’rurbain’’, mais l’afflux constant des populations implique des besoins sans cesse croissants. De fait, on note des déficits aussi bien en matière de santé, de nutrition que d’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement dans la zone.  

Élargissez la carte

Objectifs et impacts du projet

Le programme aborde de façon transversale et durable les causes de la pauvreté dans la zone péri-urbaine de Sakoula, au nord de Ouagadougou au Burkina Faso. L’objectif général du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population de Sakoula. 

Dans cette perspective, 3 objectifs spécifiques sont visés :

  • Améliorer la gestion locale des services d’eau et d’assainissement.
  • Améliorer l’accès durable à l’eau de boisson salubre.
  • Améliorer la situation sanitaire et environnementale.

Le programme s’inscrit aussi dans la durabilité grâce à un travail avec les autorités locales sur la gestion du service.

Municipalité(s) solidaire(s):

  • Aesch/
  • Arbedo-Castione/
  • Ballwil/
  • Breggia/
  • Crans-Montana/
  • Eau de Fribourg/
  • Grancia/
  • Hofstetten-Flüh/
  • Jussy/
  • Kradolf-Schönenberg/
  • Le Noirmont/
  • Maur/
  • Penthalaz/
  • Port-Valais/
  • Pully/
  • Saanen/
  • Tegna/
  • Vevey/
  • Wetzikon/

Détails du projet


Nombre de bénéficiaires Eau potable: 21000 Personnes

Nombre de bénéficiaires Assainissement: 14999 Personnes

Durée du projet: 01.2022 – 12.2024


Organisation: Morija


Fonds demandés via SES: 200’000 CHF


Recommandation d'Aguasan:


Résultats principaux

Les effets indirects du projet attendus sont les suivants :

  • La mortalité infantile est réduite grâce à l’accès à l’eau potable et le respect de règles simples d’hygiène alimentaire, permettant d’éviter aux nourrissons de souffrir de maladies diarrhéiques.
  • Tous les enfants ont accès à l’éducation primaire avec le recul des maladies diarrhéiques et l’accès aux latrines scolaires encourage les enfants à venir à l’école toute la journée, entrainant une baisse de l’absentéisme.
  • Les points d’eau propres et le bon stockage de l’eau permettent de réduire le nombre de cas de paludisme et d’autres maladies hydriques.
  • La santé maternelle est améliorée : le bon état de santé des mères et une bonne hygiène augmentent les chances d’une grossesse menée sans problème.
  • L’extrême pauvreté est éliminée grâce au recul des maladies, à l’amélioration de la santé et aux heures gagnées chaque jour ; plus de temps et d’efforts peuvent être consacrés à l’exercice d’activités génératrices de revenus.
  • L’environnement durable est moins pollué par les eaux usées et les déchets.

Découvrez ci-dessous le rapport intermédiaire sur les avancées du projet.

Vers le haut