Madagascar Afrique

Rano Aina – L’eau pour vivre

Le projet Rano Aina (= « eau pour vivre ») à Madagascar répond au grand besoin de la population des deux districts de Betioky et d’Ampanihy, situés dans le sud aride de Madagascar, en eau potable et en meilleure nutrition. L’accès à l’eau est rendu possible en creusant des puits. Chaque puits est relié à un abreuvoir pour le bétail. En outre, le projet promeut les gestes de base pour les soins corporels et la construction de latrines. L’objectif est de changer l’habitude de satisfaire ses besoins corporels dans la nature, une pratique qui est à l’origine de la propagation des maladies gastro-intestinales. Enfin, le projet intervient dans les écoles avec les programmes WASH et écoles bleues pour l’inclusion des pratiques hygiéniques, sanitaires et écologiques dans l’enseignement primaire.

Élargissez la carte

Objectifs et impacts du projet

Améliorer les conditions de vie des personnes les plus vulnérables à Madagascar par une utilisation accrue de l’eau potable, l’assainissement et une hygiène corporelle appropriée.

1. L’accès durable à l’eau potable est accru, les services d’assainissement ainsi que l’hygiène à domicile et dans les écoles sont améliorés.
La consommation d’eau potable, c’est-à-dire exempte d’agents pathogènes responsables de maladies gastro-intestinales, améliore la santé, en particulier celle des filles et des jeunes enfants ; l’utilisation systématique de latrines, même simples, réduit encore le risque d’infections. Jouir d’une bonne santé est l’une des conditions nécessaires à un bon développement (capacité à travailler, étudier, exercer des activités génératrices de revenus, avoir une vie sociale).
2. Les principaux actrices et acteurs locaux sont mobilisés et formés pour planifier, mettre en œuvre, exploiter, entretenir et contrôler efficacement les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement.
La pleine propriété des infrastructures d’eau et d’assainissement par la population locale est d’une part la garantie que l’accès à ces infrastructures reste garanti pour les personnes les plus pauvres, et d’autre part la garantie de leur entretien dans le temps.
3. La population de la zone du projet est consciente de l’importance des bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement, ainsi que des bonnes pratiques environnementales (école bleue).

Municipalité(s) solidaire(s):

  • Lugano/

Détails du projet


Nombre de bénéficiaires Eau potable: 11218 Personnes

Nombre de bénéficiaires Assainissement: 11218 Personnes

Durée du projet: 07.2020 – 06.2023


Organisation: Action de carême


Fonds demandés via SES: 164’750 CHF


Recommandation d'Aguasan:

Ce projet est dans sa troisième phase, donc les fonds demandés contribuent à un très grand projet qui est déjà financé aux 2/3 par d’autres agences (DDC) pour l’année en cours. Il s’agit d’une proposition particulièrement bien rédigée et documentée pour un projet qui, de toute évidence, bénéficie grandement de la structure de soutien et de l’expérience éprouvées des partenaires locaux chargés de la mise en œuvre. Le projet est pertinent et développé avec des partenaires expérimentés et mérite d’être soutenu.


Vers le haut